Travailler pour soi, réussir ensemble, en coopérative d'activités.

La coopérative

> Une entreprise
aux compétences multiples
En tête
  • Présentation
  • Les Missions
  • La charte
  • Les associés
Rapport d'activité

Présentation

Coodémarrage est une SARL sous statut SCOP (Société Coopérative et Participative), inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de Laval, en Mayenne, depuis décembre 2003. Elle est signataire de la charte du réseau des Coopératives d’activités et d’emploi®, UES Coopérer pour entreprendre (www.cooperer.coop).

Coodémarrage regroupe des activités variées et complémentaires : services, artisanat, commerce, service à la personne (en collaboration avec la coopérative COOPCHEZVOUS), etc. Elle propose un hébergement et un accompagnement à la création d’activités généralistes ou spécialisées. Elle est actrice du développement local et durable du département.

 


graphique2

La Coopérative d’activités et d’emploi Coodémarrage.53 concerne les projets de service, de commerce et de fabrication qui ne nécessitent pas d’engagements financiers ou de concours bancaires importants.Coodémarrage ne peut accueillir les professions régies par un ordre, nécessitant une garantie décennale ou obéissant à des règles d’assurance spécifiques (activités sportives, médicales etc.). Coodémarrage.53 est une entreprise de l’économie sociale et solidaire, c’est-à-dire une entreprise qui permet l’expression de la capacité des femmes et des hommes à inventer collectivement, sur le terrain, une autre façon de vivre l’entreprise.

Nos missions

Nous proposons à celles et ceux qui ont un projet d’activité économique : un hébergement, un accompagnement, un statut d’entrepreneur-salarié.

graphique1

L’accompagnement
Les porteurs de projet qui entrent à Coodémarrage ont déjà élaboré leur projet. Nous avons des partenaires qui peuvent vous appuyer lors de cette première phase :
CCI – CMA – BGE – LMT – Mayenne Expansion

Le parcours d’accompagnement se décline en plusieurs phases :

graphique3

  1. Une information collective : elle vous permet de comprendre le fonctionnement de la coopérative. Elles sont organisées un mardi tous les 15 jours de 9h30 à 11h30 dans nos locaux et vous pouvez vous y inscrire en appelant au 02.43.56.69.25.
  2. Un accueil diagnostic en deux rendez-vous : diagnostic du projet et possibilité d’intégration ; élaboration du budget prévisionnel spécifique à la coopérative.
  3. Une intégration : en deux journées elle vous permet de maîtriser les outils de facturation et les procédures comptables ; de faire connaissance avec la coopérative et avec d’autres porteurs de projet ; de signer un CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise) et de démarrer votre activité.
  4. Lorsque votre situation le permet (résultat et trésorerie), vous signez un contrat de travail en CDI.

Au fur et à mesure de l’encaissement de vos chiffres d’affaires et du développement de votre activité, votre contrat de travail augmente.

Votre chiffre d’affaires doit couvrir l’intégralité de vos charges. Le bénéfice est transformé en salaire (charges salariales et patronales incluses).
Vous participez à la gestion de la coopérative à hauteur de 12% de la marge brute de votre chiffre d’affaire avec un maximum de 3.500€ par an et une participation minimum mensuelle à compter de la 2ème année d’activité.

  1. Vous sortez de la coopérative lorsque vous le souhaitez :
    • si le test n’est pas validé : votre activité n’est pas rentable,
    • si le test est positif : pour créer votre entreprise.

Vous pouvez poursuivre votre activité au sein de la coopérative si votre test est validé (36 mois de CDI maximum), mais vous ne pourrez plus bénéficier de l’accompagnement. Dans ce cas vous présentez votre candidature au sociétariat et rejoignez les 32 associés de la coopérative d’emploi.

La charte

L’idée de la première CAE est née d’un constat : dans les années 80, les chômeurs étaient encouragés à créer leur emploi, mais beaucoup avaient du mal à pérenniser leur nouvelle activité. En effet, une personne qui dispose d’un savoir-faire ne sait pas forcément vendre, communiquer et gérer comptablement et financièrement son activité. L’objectif a donc été de créer un cadre juridique qui serve de tremplin aux créateurs, en leur permettant de conserver leurs avantages sociaux et d’éviter les risques inhérents à la création d’entreprise. Après quelques mois d’expérience, les initiateurs du projet ont choisi le statut Scop. Celui-ci correspondait tout à fait à l’esprit de la démarche : entreprendre collectivement.

La première CAE Cap Services est née à Lyon en 1995 et on en compte 68 en 2014, implantées sur 145 sites. Elles ont accueilli en 2014 plus de 4000 entrepreneurs salariés (dont plus de la moitié sont des femmes), qui ont réalisé un chiffre d’affaires cumulé de 37 millions d’euros.

Les associés

Dans une SCOP, les salariés ont vocation à devenir associés afin de décider de l’ensemble des orientations de leur entreprise et d’élire démocratiquement leur(s) dirigeant(e-s), lors d’assemblées générales. Peu importe le nombre de part détenues, chaque associé représente une voix.

L’accès au sociétariat d’un entrepreneur-salarié fait suite à une demande écrite et motivée, qui est présentée à l’ensemble des associés réunis en Assemblée Générale. La décision de devenir associé fait donc l’objet d’un vrai choix. La viabilité du projet professionnel individuel reste néanmoins un préalable indispensable avant de devenir associé.

Télécharger le panneau des associés.